fbpx
18 mars 2020

Consultant SEO

Référencement Naturel ou SEO

Qu’est ce qu’un consultant SEO ?

La définition d’un consultant SEO est celle d’un expert dans la gestion des actions qui permettent de classer un site web de la meilleure des manières dans les pages de résultats des moteurs de recherche (principalement Google en France). Ces actions entreprises pour l’optimisation du site et de son environnement (notamment les sites en relation) afin de répondre au mieux aux exigences des moteurs de recherche, peuvent se classer de 2 (voire 3 car tout n’est pas blanc ou noir) manières selon leur nature : on parle de référencement naturel white hat (qui respecte les guidelines de Google par exemple) et de black hat SEO (qui ne les respecte pas par opposition). Cette expertise se base sur des éléments techniques (optimisations du site de différentes natures), sémantiques (contenu) et relationnelles (netlinking). Mais ce métier a évolué et son spectre d’intervention s’est élargi à la stratégie éditoriale, la formation ou la conversion des utilisateurs avec des compétences élargies en UX (user experience) et UI (user interface).

Comment devient-on consultant SEO ?

Soyons clairs : il n’existe pas de diplôme de consultant SEO. L’expert SEO est un expert avant toute chose c’est à dire qu’il a acquis au fur et à mesure de ses expériences, des savoir-faire que seule l’expérience professionnelle et une veille active peuvent lui permettre d’accumuler. La communauté française du SEO est importante et permet de suivre l’actualité très riche dans le domaine du référencement. Une bonne compréhension de l’anglais est impérative pour suivre aussi ce qui se passe aux Etats-Unis et notamment bien décryptés toutes les annonces faites par Google ou les communications effectuées par les Googler’s (personnes travaillant chez Google comme John Mueller).

Quelles sont les missions d’un freelance SEO ?

Pour bien choisir votre freelance SEO, vous devez vous assurer de certains points indispensables pour entamer une relation de confiance :
• Quelles sont ses références : un consultant SEO doit pouvoir vous donner un certain nombre de références de sites web et de mots-clés sur lequel ce dernier est positionné. Il doit pouvoir décrire les actions qu’il a mené à bien pour amener les sites de ces clients dans les positions indiquées.
• Comment compte-t-il améliorer les performances de votre site web : le freelance SEO doit être capable de vous expliquer simplement comment il va faire (sans vous noyez dans le jargon technique) pour faire progresser votre site web dans les pages de résultat. Un planning stratégique et des KPI pour mesurer l’efficacité de ses actions doit vous être proposer impérativement avant out démarrage de prestation.
• Quelles sont les métriques que le freelance SEO va utiliser pour vous montrer que ces actions ont un effet : en effet, les actions de l’expert SEO doivent être mesurables. On parle souvent d’objectifs SMART (Spécifique / Mesurable / Atteignable / Réaliste / Temporellement défini). Ils sont définis au travers d’indicateurs spécifiques au SEO tels que le nombre de visites, la part de trafic organique, le positionnement sur les mots-clés dans les moteurs de recherche (mobile vs desktop, site multilingue, nombre d’expressions sur lequel le site est positionné, longue traîne, recherche vocale avec expression en langage naturel).
• En quoi un consultant en référencement naturel peut-il vous aider ? Naturellement, un consultant en référencement pourra vous aider sur d’autres aspects. Si vous avez un site e-commerce, son expertise et son savoir faire dans la transformation (analyse du tunnel de conversion) pourra vous permettre d’augmenter votre chiffre d’affaires. Si vous avez un site de contenu (type média), il vous aidera dans la monétisation de votre site.

Quelle formation suivre pour devenir consultant SEO ?

Il n’y pas de formation spécifique pour devenir consultant SEO. Mais il existe beaucoup de formation dans le marketing numérique.
A l’IAE de Montpellier, j’ai suivi le mastère M2 e-marketing dirigé par Anne-Sophie Cases. Bien que cela date un peu (j’ai été diplômé en 2005), ce mastère m’a donné les bases de mon métier de consultant en marketing numérique d’aujourd’hui. Et surtout une curiosité pour le marketing digital qui est absolument indispensable dans ce métier. Je suppose aujourd’hui, avec l’évolution de mon métier, la formation a grandement changé et se focalise sur toutes les composantes techniques et marketing de mon métier. Le marketing numérique a plusieurs composantes : le SEO en fait partie.

Quelles sont les compétences que doit maîtriser un consultant SEO ?

Les compétences que doit maîtriser un consultant SEO se situent dans plusieurs domaines.

Compétences techniques

  1. Le langage HTML : c’est la base de tout ce qui est lu sur le web
  2. Les langages de script PHP (essentiellement) ou Python (pour manipuler de gros volumes de données) ainsi que les CMS les plus implantés (WordPress notamment, Drupal)
  3. Les serveurs HTTP (Apache entre autres) ainsi que les directives que l’on retrouve dans les fichiers de configuration (.htaccess / robots.txt)
  4. Les OS et les langages de manipulation (bash pour Linux / cmd pour Windows)
  5. Les tableurs avec les formules de calcul et de manipulation des chaînes de caractère en vue d’optimiser le contenu
  6. Les outils de scraping maison (extensions navigateur) ou connus (ScrapeBox)

Tous ces éléments peuvent se combiner par exemple pour des prestations de SEO Black Hat avec la mise en place de réseaux de blogs privés (les fameux PBN ou Private Blog Network). Les services proposés vous assurent la constitution d’un maillage de sites web créés spécifiquement pour faire progresser votre site avec du contenu créé via des master spin (outil qui permet de créer différents contenus avec un gabarit qui permet d’obtenir différentes variations à partir d’un seul texte source), une optimisation du site dans le maillage interne (obfuscation de liens par exemple / template optimisé pour le bot de Google en veillant scrupuleusement à l’équilibre entre liens entrants ou liens sortants) et bien d’autres choses.

Compétences rédactionnelles

Le contenu est un des piliers du SEO. Le contenu, rédigé dans le but d’améliorer le référencement naturel, doit être réalisé avec cette idée en tête. Un expert SEO doit impérativement comprendre les notions de sémantique, de méta-mots, de n-grams (issues des techniques de traitement automatique du langage naturel dont l’acronyme TALN est parfois plus connu). La notion de cocon sémantique développé par Laurent Bourelly fait la part belle à une structuration de pages au contenu spécialement élaboré pour positionner des sites sur des mots-clés à forte concurrence. Afin de maîtriser ces techniques et surtout leur esprit (le SEO, ce n’est pas un livre de recettes que l’on applique bêtement), il est impératif de suivre des formations spécialisées en référencement naturel.

Compétences organisationnelles

Le SEO est une gymnastique qui mérite une véritable discipline. Elle confine parfois à des tâches répétitives et une organisation sans faille pour faire et reporter correctement à son client. Si on parle de soft skills (compétences organisationnelles et humaines), je dirais que le consultant SEO doit être rigoureux et organisé ainsi qu’un bon communicant.

Mieux vaut il travailler avec un consultant SEO indépendant ou en agence ?

Sur le fond, normalement il n’y pas de grosse différence entre une agence SEO ou un freelance SEO. Cela étant, il faut absolument savoir qui va effectuer la prestation : une agence SEO peut très bien vous attribuer un interlocuteur sénior (on le dénomme souvent chef de projet SEO ou chargé de référencement ou responsable SEO ou référenceur) lors de la phase démarchage et faire réaliser la prestation en agence par un junior (voir pire par un stagiaire) avec une supervision par le consultant sénior. Mais cela reste tout de même très difficile à savoir à moins de s’y connaître un peu et de voir d’énormes bêtises. Le mieux est de demander un véritable plan stratégique SEO avant le démarrage de la prestation avec des rapports mensuels assez détaillés. Le prestataire doit être capable de vous en fournir pour des clients déjà existants ou une trame vidée de ses données.

Quels sont les outils d’un bon consultant SEO ?

Le premier outil impératif est un crawler de sites. C’est un programme qui va parcourir un site web, va l’analyser et restituer un ensemble d’informations (indexabilité des pages, balises title, meta description, les url canoniques, …) que l’expert pourra analyser et en déduire des actions correctives.

Le second outil est le tracking car pour paraphraser une célèbre publicité, sans data le freelance SEO n’est rien. Google Analytics est utilisé par la plupart des sites mais, très souvent, cet outil n’est pas configuré correctement. Si vous avez un e-commerce, vous verrez qu’il est assez difficile d’obtenir le même CA sur Google Analytics que sur le back-office de votre boutique. Les outils comme Google Tag Manager permettent de mettre en place plus facilement par une personne externe des trackers sur des événements (par exemple : la consultation d’une vidéo, le scrolling sur une page, le téléchargement d’un e-book ou d’un livre blanc, une recherche sur une map, le temps de consultation d’une page). Les outils d’analyse de logs permettent aussi d’en savoir plus sur les bots qui visitent votre site. Le croisement des données (client-side et server-side) apporte souvent des éclairages.

Le troisième type d’outil que doit posséder un référenceur professionnel est plutôt une famille d’outils : ce sont des outils spécialisés du marché pour le suivi du référencement. Les principales plateformes les plus connues et les plus complètes du marché sont : SEMRush, Ahrefs, Moz et Serpstat. Ces plateformes web sont de véritables boites à outils qui permet de gérer tous les aspects du référencement naturel (l’audit de contenu, le netlinking, l’audit technique, la recherche de mots-clés). Une alternative est de composée sa propre boîte à outils mais cela coûte souvent plus cher. Une évolution récente de ces outils s’oriente fortement vers le conseil avec une volonté d’adresser les néophytes.

Mais soyons sérieux tout de même : si vous payez un abonnement SEMRush à votre assistante comptable, cela ne fera pas d’elle une experte SEO.

Quel est le salaire d’un bon consultant SEO ?

En tant que salarié, la fourchette habituelle des chefs de projet SEO se situe entre 1800 € mensuels au démarrage de carrière (avec des expériences de stage en agence web) jusqu’à 3500 € mensuels pour des experts qui maitrisent tous les aspects du référencement naturel et notamment les techniques black hat et l’automatisation (source : enquête du site e-works qui indique un salaire brut annuel frisant les 40k€).

C’est un métier qui se prête bien au freelancing car nécessite peu de moyens matériels bien que l’outillage d’un bon consultant SEO est un facteur important.

Un Consultant SEO à Montpellier ?

Montpellier est une des villes préférées des Français, une ville où ils rêvent de s’installer et travailler (4ème place dans le sondage GreatPlaceToWork). Montpellier est une ville littorale, connue pour sa situation géographique particulière non loin des plages de la Méditerranée, des sommets des Pyrénées et avec un arrière pays de coteaux et plateaux.

Mais Montpellier c’est aussi une ville connue pour son dynamisme économique tertiaire. Il existe tous un bassin d’emploi lié aux startup et aux sociétés innovantes. Montpellier est une ville où l’on retrouve beaucoup d’incubateurs et d’accélérateurs de startup (Le BIC / WeSprint / Ionis361 / AlterIncub). Quelques sociétés importantes (Dell / Mutuelle des Motards / CGI / Computacenter) aussi ont fait le choix de s’installer à Montpellier pour sa qualité de vie et un bassin d’employabilité exceptionnel.

Montpellier c’est aussi une excellence de la recherche universitaire avec la deuxième plus vieille faculté de médecine au monde et des centres d’excellence sur la recherche médicale, le monde du vin et de l’oenologie.

Maintenant vous savez qui est un bon consultant en référencement naturel sur Montpellier.