fbpx

Quoi de neuf pour les adeptes du social commerce ?

Je surveille la croissance de l’e-commerce (notamment en auscultant les tendances des consommateurs et les développements de nouveaux services sur les médias sociaux) et on voit bien que la pandémie a été un accélérateur formidable de la numérisation du commerce de détail, un des piliers de la transformation numérique de l’économie. Certains annoncent même que l’e-commerce atteindra 18% du commerce de détail en Europe cette année. La France reste un peu en deçà avec 13,4% (chiffres annoncés par la FEVAD pour l’année 2020) mais on a largement dépassé le seuil des 10% qui était comme un plafond de verre depuis quelques années. La part de vente de produits est fulgurante (+32%) contrairement aux prestations de service qui se sont affaissés (du fait du Covid par exemple avec les voyagistes). Mais 2021 est bien l’année de l’accélération du commerce social.

Quels sont les bénéficiaires de cette accélération du commerce électronique ?

Le social commerce semble être le grand gagnant de cette accélération. Sous la dénomination de social commerce, on regroupe les fonctionnalités de commerce électronique via les réseaux sociaux. Le social shopping semble être devenue une des composantes incontournables du commerce connecté.

Pourquoi ? A cela 3 raisons intrinsèques :

  1. la facilité de gestion pour les marchands : en effet, avoir son propre son site web e-commerce peut paraitre complexe à tout un tas de commerçants qui n’ont pas de compétences (ou leurs salariés) dans le domaine informatique. Acheter un serveur, un nom de domaine, mettre en place une solution e-commerce (WordPress / Prestashop), de paiement (Paypal / TPE bancaire) et de logistique ne sont pas à la portée d’une personne qui a peu de connaissances en informatique. On comprend pourquoi un SaaS comme Shopify est en train de se tailler une énorme part du gâteau dans l’e-commerce. Les éditeurs des plateformes de réseaux sociaux ne cessent de rivaliser en innovation pour toujours simplifier l’accès à l’e-commerce en développant des fonctionnalités marketing de plus en plus faciles à mettre en place pour les marchands. Et ces fonctionnalités peuvent très souvent être utilisées depuis un téléphone.
  2. la fluidité du processus d’achat : avec le développement de solutions de moyens de paiement propres à leurs environnements, les GAFA ont bien compris qu’ils franchiraient un cap. Ainsi Facebook Pay permet sur toutes les applications Facebook de proposer de l’achat en ligne simplement pour les marchands et les consommateurs. En développant la portabilité de ces moyens de paiement à d’autres plateformes (voir les annonces ci-dessous), les géants des réseaux sociaux vont essayer de capter encore plus les habitudes d’achat de leurs clients même si ils annoncent vouloir bien respecter tous les législations en vigueur (RGPD en Europe / CCPA en Californie).
  3. la preuve sociale : là on est au coeur du booster de la vente en ligne et du social commerce. Le commerce en ligne sur les réseaux sociaux s’est développé sur cette appartenance communautaire et la relation presque en one-to-one entre des marques et leurs clients. Le côté affinitaire n’est plus à démontrer comme facteur de déclenchement de l’acte d’achat. L’expérience d’achat se veut de plus en plus émotionnelle et les options toujours plus interactives proposées par les plateformes correspondent parfaitement à ce besoin de confiance et de relation de proximité.

La messagerie instantanée est par ailleurs un aspect essentiel de ces nouvelles expériences d’achat. Son utilisation permet de comprimer de façon spectaculaire le tunnel de conversion qui transforme les utilisateurs en clients.

On voit aussi se développer la publicité sur ces réseaux sociaux permettant aux commerçants d’aller pousser leurs produits au plus près des consommateurs pour déclencher un achat sans se poser de question. Les plateformes multiplient les supports publicitaires qui permettront aux marchands de développer leur activité.

Sans oublier que l’influence marketing est aussi un des axes marketing qui explose ces derniers temps notamment grâce à TikTok. Toutes les plateformes mettent à disposition des propriétaires de sites web marchands des outils pour développer ce canal d’acquisition. Et notamment des places de marché qui permettent de trouver les influenceurs directement sur les réseaux sociaux. Mais attention : un intermédiaire est parfois bien pratique pour gérer la relation avec les influenceurs (aspects juridiques notamment).

Et pour que personne soit oublié, la monétisation de contenu est un enjeu majeur pour toutes ces plateformes. Elles développent toutes des fonctionnalités ou des plateformes nouvelles afin d’enrichir encore et toujours leurs contenus afin que le temps de rétention des internautes soit toujours en augmentation. YouTube excelle dans ce domaine et ces résultats sont probants.

YouTube un des acteurs du social commerce.

Je vais maintenant faire un petit tour de l’actualité des 6 premiers mois de l’année 2021 lié au social commerce et aux nouveautés de chaque réseau social.

Actualités du commerce social et des réseaux sociaux

Facebook / Instagram

Chez Facebook il y a eu pas mal d’annonces cette année mais pour l’instant la plupart des services nouvellement proposés restent accessibles seulement pour les business situés aux Etats-Unis.

Facebook Pay

Ce moyen de paiement mobile était destiné à la réalisation des paiements sur toutes les plateformes de la galaxie Facebook (Facebook, Instagram, Messenger, WhatsApp). Tout comme Google Pay et Apple Pay, c’était un moyen de paiement dédié à l’environnement Facebook. Mais Facebook a franchi le cap et propose désormais d’intégrer Facebook Pay sur votre site web. Dans un premier temps, aux Etats-Unis, Facebook Pay sera disponible sur les sites Shopify. Et l’annonce qui a été faite semble vouloir étendre Facebook Pay comme l’ensemble des moyens de paiement concurrent (aujourd’hui vous pouvez ajouter facilement Google Pay pour les règlements sur votre site internet) à n’importe quelle plateforme.

Bulletin

C’est une plateforme de monétisation de vos contenus (texte ou audio). Certains contenus sont gratuits d’autres sont payants (via Facebook Pay bien sur).

Actuellement, Bulletin n’est ouvert qu’aux producteurs de contenus basés aux Etats-Unis.

Les contenus Bulletin sont intégrables dans les pages Facebook et dans les flux Facebook News.

Mark Zuckerberg a indiqué ceci au sujet de Bulletin : “The best creators are going to go to the platforms that give them the best tools that help them build the best businesses, and ultimately that give them the most freedom.”

Pour l’instant, seuls quelques pointures américaines ont rejoint la plateforme : le plus connu est <a href= »https://fr.wikipedia.org/wiki/Malcolm_Gladwell »>Malcom Gladwell</a> rédacteur au New-Yorker et écrivain.

https://www.bulletin.com/

https://fyi.bulletin.com/502867277619616

Facebook Shops / Instagram Shops

Cette initiative de FB a démarré au début de la pandémie de Covid. L’intérêt de cette solution est qu’elle est pensée pour les 2 plateformes que sont Facebook et Instagram.

Elle permet de créer une boutique en ligne sur les applications phares de Facebook. L’intégration s’améliore en vous permettant de partager vos produits Shops sur la marketplace. Les notes et les revues de produits ainsi que les vidéos des clients peuvent se partager sur Instagram.

Le compte @shop sur Instagram relaie les contenus des propriétaires de boutiques Facebook Shops et Instagram Shops.

L’onglet Shops sur Instagram permet depuis récemment (fin aout) de diffuser des annonces publicitaires. Apparaissant sous forme de tuiles, en cliquant sur l’annonce, vous accéderez à la page des détails du produit, où vous pourrez en apprendre davantage sur l’article, voir des images supplémentaires et parcourir d’autres produits de la marque.

Bien sur, tout ceci est seulement accessible pour peu que vous livrez vos produits aux Etats-Unis.

Instagram Live Rooms

Surfant sur la vague des rooms et tchats audios apporté par ClubHouse, Instagram donne la possibilité de faire des Live Rooms à 4 (un initiateur et 3 invités). Jusqu’à maintenant, cette fonctionnalité n’était proposée qu’en one-to-one. Cet outil permet aux invités d’acheter des badges pour montrer leur amour à l’initiateur du Live, des produits (depuis le Shop) ou de faire des dons pour une collecte de fonds.

Et les autres médias sociaux, que font ils ?

Pinterest

Pinterest vous propose de créer votre Shopping List

Si vous êtes un fervent « épingleur », vous aurez la possibilité d’ajouter tous vos produits épinglés dans une seule Shopping List. Vous serez informés via des notifications par exemple sur tous les changements de prix des produits qui seront présents dans votre Shopping List.

Pour les marchands, l’option Boutique Vérifiée vient d’être étendue à plusieurs pays dont la France. Donc vous pourrez avoir un onglet Shop et tagguer vos produits dans des pins pour les proposer aux serial-epingleurs.

En savoir plus :

https://newsroom.pinterest.com/en/post/pinterest-takes-the-best-of-offline-shopping-and-brings-it-online

Twitter

Twitter se lance aussi dans la course avec les Business Profile

Twitter teste actuellement le module « Shop », une nouvelle fonctionnalité de commerce électronique qui permet aux marques, aux entreprises et aux commerçants de présenter leurs produits directement sur leur profil professionnel Twitter. Les abonnés peuvent faire défiler un carrousel d’images de produits et appuyer sur un produit qu’ils souhaitent acheter.

Plus d’informations :

https://techcrunch.com/2021/07/28/twitter-launches-u-s-e-commerce-pilot-that-lets-users-shop-from-pro

TikTok

C’est la plateforme qui explose tout pour certains secteurs d’activité (notamment les cosmétiques).

Shopify présente de nouvelles expériences d’achat en ligne sur TikTok

Le meilleur des 2 mondes (e-commerce SaaS / Réseaux sociaux) ont décidé de collaborer pour développer encore mieux les interactions avec les fans / consommateurs. Les propriétaires d’une boutique Shopify et d’un compte TikTok For Business vont voir faciliter la synchronisation de leur catalogue, la création de mini-boutique. La communauté TikTok peut choisir d’acheter directement à partir de la vitrine du commerçant ou de cliquer sur un produit marqué dans une vidéo TikTok d’un commerçant, ce qui l’amènera à la boutique en ligne du commerçant pour le paiement. Avec toujours le même principe : amener plus de fluidité dans le processus d’achat …

TikTok propose aussi depuis peu une API (Creator MarketPlace) pour les agences d’influence marketing afin de mieux gérer l’intégration lors de collaboration entre annonceurs, agences et influenceurs, la micro influence étant un des axes qui tend à se développer pour n’importe quel annonceur.

Snapchat

Dynamic Ads

Ce support publicitaire permet aux annonceurs de créer automatiquement des annonces en temps réel, à partir d’un catalogue de produits. C’est le déploiement mondial de cette solution qui est récent.

Creator Marketplace

Tout comme TikTok, Snapchat a développé sa marketplace à destination des annonceurs afin de nouer des partenariats avec les influenceurs Snapchat.

YouTube

Brand Extension

YouTube va proposer de fournir la possibilité aux annonceurs d’apparaitre spécifiquement sur la diffusion de YouTube sur la télévision connectée un petit bouton qui va transférer immédiatement sur votre téléphone l’URL d’un produit contextualisé. De quoi faciliter l’ achat sans interrompre forcément l’expérience utilisateur en cours. Mais une petite vidéo explicative vaut mieux qu’un long discours.

Et vous, e-commerçant, vous avez une stratégie de social commerce ?

A la lecture de tous ces éléments, on voit bien que la composante sociale du e-commerce va prendre de plus en plus de place à l’avenir. Pour certains domaines (les cosmétiques, l’habillement, la décoration intérieure, le fitness, …), c’est déjà le cas et il est quasiment impossible d’exister sans une stratégie social commerce qui prend en compte tous les canaux et tous les axes marketing.

N’hésitez pas à faire appel au facilitateur numérique qui s’appuie sur sa veille importante pour dénicher toutes les tendances qui feront décoller vos marques.

CTA Facilitateur E commerce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.