fbpx

Transformation digitale : la France toujours en retard …

1 PME françaises sur 3 n’a toujours pas de site web

Les chiffres sont accablants :  en 2019, la France n’est qu’au 15rang (sur 28) du classement de la Commission européenne, relatif à l’économie et à la société numériques. Notre pays est juste en-dessous de la moyenne …

Classement 2019 de l'indice relation à l'économie et la société numériques (DESI)

Et, sans surprise, ce sont les TPE françaises qui accusent le retard le plus important, notamment les artisans et commerçants. En fait, plus l’entreprise est petite, plus elle est frappée d’« illectronisme » (illétrisme numérique), selon le rapport (2019) de la sénatrice Pascale Gruny, un document qui fait référence sur la transformation digitale en France.

Pourtant, le consommateur, lui, n’est pas en retard ! Le décalage entre la maturité numérique des consommateurs et celle des TPE/PME est sans appel : 7 consommateurs sur 10 achètent et paient en ligne alors que 1 PME sur 8 fait usage de solutions de vente en ligne, pointe ce fameux rapport.

Nos entreprises vont-elles rester sur le bord de la route ou vont-elles monter dans le train de la 4e révolution numérique (*) ?

Une question de survie

Plus que jamais, avec la crise sanitaire, la transformation digitale des entreprises est au cœur de leur avenir. « Si elles veulent survivre, les entreprises doivent accélérer sur leur transition numérique », insiste le secrétaire d’Etat au numérique, Cédric O, dans une interview accordée à Décideurs. « Avec le confinement, la numérisation de notre vie s’est accélérée. »

Pour les aider, en 2018 (avant même la crise du Covid-19), le gouvernement avait bien lancé une initiative : France Numérique, une plateforme d’accompagnement pour la transition numérique des entreprises.

Au menu : vidéos de bonnes pratiques, fiches de vulgarisation et guides à travers les aides financières auxquelles les dirigeants peuvent prétendre.

Mais, pour l’heure, cette « boîte à outils » ne produit pas les effets escomptés…

Quels sont les raisons de ce retard numérique ?

Les principales causes sont « la peur du changement et le manque de moyens pour la financer », d’après une étude réalisée par OpinionWay pour la Confédération des PME et Sage (éditeur de logiciels).

Arrêtez d’avoir peur

Un autre frein subsiste : le manque de compétences techniques digitales et une faible familiarisation des outils digitaux.

Pourtant, dans cette même étude, les entreprises interrogées reconnaissent à 72% que le numérique faciliterait la communication avec leurs clients !

C’est un paradoxe à la française. Des choses peuvent être mises en place sans que ce soit une usine à gaz et sans que cela coûte une fortune ! Il faut démystifier le monde du numérique pour le rendre accessible aux petites et moyennes entreprises.

Sylvain Tourrière dirigeant d’Easy-IT facilitateur numérique sur Montpellier

Voici quelques conseils que le consultant web prodigue régulièrement auprès de ses clients :

1 – Accepter ses faiblesses dans le domaine du digital

L’idéal est de réaliser un état des lieux de la stratégie (ou l’absence stratégie) digitale de l’entreprise. Cette analyse SWOT (forces, faiblesses, opportunités et menaces) permettra d’identifier les besoins. Quels sont vos outils ? vos habitudes ? celles de vos clients et de vos partenaires ?

2 – Se dire qu’il n’est jamais trop tard

Comme dit le dicton « mieux vaut tard que jamais » ! Il n’est plus l’heure de se demander « j’y vais ? » ou « j’y vais pas ? », mais plutôt « comment j’y vais ? ». 

3 – Se remettre en cause

Ce n’est pas l’étape la plus agréable, mais elle est indispensable pour penser autrement son entreprise. Car la transformation numérique va forcément de pair avec une nouvelle vision de son entreprise et une nouvelle stratégie de développement.

4 – Se faire accompagner

On ne le dira jamais assez mais il est capital de se faire accompagner. L’avantage de faire appel à un consultant est double : il vous apporte des éléments de réflexion et une réelle méthode pour avancer. Par ailleurs, un regard extérieur est toujours bon à prendre : il peut ouvrir de nouvelles perspectives !

5 – S’accorder du temps

L’erreur la plus courante des entreprises, d’autant plus lorsqu’elles sont en retard, est de vouloir aller trop vite. Toutes les étapes comptent, inutile d’en « griller une ». Suivez précisément la feuille de route que vous vous êtes fixés. La transformation digitale d’une entreprise relève de la stratégie, pas du marketing sous forme de cosmétique.

Alors on s’y met ?

Envie de démarrer votre transformation numérique ?

Article rédigé par Gwenaelle Guerlavais autrice, rédactrice et animatrice.

Sources :

  1. Rapport d’information n° 635 (2018-2019) de la sénatrice Pascale GRUNY, « Accompagnement de la transition numérique des pme : comment la France peut-elle rattraper son retard ? »
  2. Sondage OpinionWay pour Sage (éditeur de logiciel) et la CGPME (2019)
  3. Rapport Deloitte 2018 « Economie numérique : le digital, une opportunité pour les PME françaises »
  4. Etude de la Direction générale des Entreprises (décembre 2019 / mars 2020) sur les attentes et les freins des TPE/PME vis-à-vis du numérique.
  5. Livre blanc « contre l’illectronisme » du CSA (2019)
  6. Photo d’illustration : de Andrea Piacquadio provenant de Pexels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *