fbpx

Créer son site web avec WordPress

Bon çà y est vous avez décidé de lancer votre activité et vous voulez réaliser un site web, simple et pratique, qui permettra de vous faire connaître de la terre entière. Cette page Créer son site web avec WordPress est faite pour vous, pour vous donner un maximum d’informations afin de vous faire gagner en autonomie.

Je vais essayer de vous montrer que l’on peut créer son site avec WordPress (solution CMS sur laquelle tourne près de 40% des sites web dans le monde) d’une manière assez simple et vais vous expliquer toutes les démarches de ce processus.

Créer un site web avec WordPress

Choisir son nom de domaine

Qu’est ce qu’un nom de domaine ?

Une adresse internet (URL pour Uniform Resource Locator ou en français localisateur uniforme de ressource) se base sur 2 éléments :

  • un préfixe (www généralement)
  • un nom de domaine

Ce dernier est composé de 2 autre chaines de caractères qui sont le radical du nom de domaine et l’extension (TLD pour Top Level Domain c’est à dire .com pour commercial, .fr pour la France .co.uk pour le Royaume-Uni …).

Pour le radical, il peut s’étendre jusqu’à 63 caractères. Il peut contenir des lettres et des chiffres séparées ou non par un tiret (tiret quart de cadratin ou plus vulgairement le tiret du 6) avec depuis quelques années en France, la possibilité d’utiliser des caractères accentués ou spécifiques (au nombre de 31).

Pour les extensions, il y a une distinction entre les gTLD (generic TLD) comme le .com et les ccTLD (country code TLD) comme le .fr .

Généralement, le choix se porte sur la marque commerciale (pensez à la déposer à l’INPI) ou sur le nom de la personne si il s’agit d’activité de type personnelle.

L’organisme qui gère les noms de domaine .fr est l’AFNIC. Vous pouvez tester d’ores et déjà la disponibilité de ce dernier sur leur site.

Comment bien choisir son nom de domaine ?

Il fut un temps où il était fortement conseillé d’avoir un mot-clé ou une expression clé dans son nom de domaine. C’est ce qu’on appelle l’Exact Match Domain (EMD).

Par exemple, vous être plombier sur Montferrier, petit village charmant à côté de Montpellier où Easy-IT est installé, le nom de domaine plombier-montferrier.fr est disponible (test effectué lors de la rédaction de ce post).

L’EMD a moins d’importance actuellement mais cela reste tout de même un avantage indéniable surtout si il est facilement mémorisable ou si votre nom de domaine se rapproche du langage naturel.

Quelques conseils pour faire votre choix de nom de domaine :

  • le plus court possible
  • pas de double sens ou de synonymie
  • facile à retenir
  • facile à taper
  • éviter si possible les tirets, les caractères accentués ou les termes peu usités

Avant d’acheter votre nom de domaine n’importe où, lisez ce qui suit.

Solution hébergée ou solution personnalisée

Une fois que vous avez choisi votre nom de domaine, vous avez 2 possibilités :

  • choisir une solution hébergée : il existe des solutions en ligne qui vous permettent de créer votre site web de A à Z sans effectuer la moindre opération technique. La plus connue d’entre elles est Wix qui propose une version gratuite. Pour avoir travaillé avec des clients qui avaient leur site sous Wix, je ne vous le conseille pas pour de multiples raisons (fonctionnalités qui deviennent rapidement payantes, référencement naturel limité). Il existe des tas d’alternatives comme comme WordPress.com qui vous permet de bénéficier pour un abonnement mensuel à partir de 4$ d’un site sous WordPress avec un nombre de fonctionnalités plus ou moins étendues selon votre abonnement mensuel. Mais là aussi, le coût mensuel va très vite augmenté au fur et à mesure des évolutions de vos besoins. Il existe aussi des solutions no-code (WebFlow est la plus connue) mais l’approche reste tout de même technique et en anglais. Et pour la publication d’un site avec WebFlow, cela reste assez cher avec un hébergement pour un site qui démarre à 12$ par mois. C’est vraiment la solution par défaut si vous n’avez aucun budget ou si l’informatique vous rebute au plus haut point.
  • choisir une solution personnalisée : c’est le choix du roi. Vous gagnez en autonomie, vous pouvez installer ce que vous voulez selon l’hébergement que vous choisirez, vous avez une solution complète et administrable par vos soins. L’inconvénient majeur est qu’il vous faudra une certaine aisance avec l’informatique pour réaliser certaines opérations (uploader un fichier sur votre serveur par exemple). Mais beaucoup de ressources existent sur le web pour vous aider sur ces différents points et vous permettront de gagner en autonomie.

Choisir son hébergement

Même si la qualité de l’hébergement a une influence (légère mais qui reste encore controversée) sur le référencement, je vous conseille de démarrer par un hébergement mutualisé (sur un même serveur physique cohabite plusieurs hébergements virtualisés avec différents propriétaires).

Une fois n’est pas coutume, je vais vous glisser un lien affilié dans mon contenu.

C’est quoi un lien affilié ? C’est un lien qui me permet d’obtenir une petite rémunération (15% du montant global) si vous souscrivez au service via ce lien.

Pourquoi je fournis ce lien affilié vers les services d’O2Switch ?


Car j’utilise leurs services d’hébergement (5 € HT par mois en paiement annuel) depuis 3 ans et je dois dire que je suis particulièrement satisfait. Contrairement à un autre opérateur français bien connu, leur solution d’hébergement unique est performante et surtout leur support client est vraiment admirable. Alors pourquoi chercher ailleurs ?

Et en plus, O2switch vous offre le nom de domaine la première année. Une raison de plus de choisir un hébergement chez O2switch.

Bien choisir son CMS ou système de gestion de contenu

Bon je ne fais pas dans l’originalité : j’ai choisi WordPress comme solution de CMS existante pour supporter la création de votre site web. Après avoir utilisé Typepad comme plateforme de blogging à titre personnel en 2004, j’ai du créer mon premier site web (l’ancêtre de celui-ci avec le thème Blix de Sébastian Schmieg) sous WordPress 1.5 en 2006 (on est aujourd’hui à la version 5.5) après avoir fait une tentative avec Dotclear (CMS toujours existant lancé en 2003).

Pourquoi WordPress plutôt que les autres solutions ?

  • WordPress c’est près de 38% (approximativement et au dernier recensement) des sites web qui tournent dans le monde. Solution la plus répandue mais aussi qui fait l’objet des tentatives de hack les plus nombreuses mais on y reviendra. Important : votre site web ne devra pas rester sans surveillance et sans mise à jour régulière.
  • WordPress c’est une communauté et notamment francophone assez importante. Le slack est vraiment sympa et très bon pour l’entraide. Avec des pointures dans pleins de domaines comme la sécurité ou des développeurs WordPress chevronnés.
  • WordPress c’est un écosystème avec des fournisseurs de thèmes (parmi les plateformes les plus connues Elegant Themes, Envato) et de plugin (WPML pour la traduction / Yoast pour le SEO même si la concurrence s’est enfin réveillée / Sucuri pour la sécurité et bien d’autres). Cohabitent des versions gratuites et premium aussi bien pour les thèmes que pour les plugin.

Si vous avez choisi O2Switch, l’installation de WordPress se fait en un clic grâce à cPanel (qui est l’interface d’administration de votre hébergement).

Pour en savoir plus sur l’installation de WordPress chez O2switch, vous pouvez vous rendre directement dans la documentation en suivant ce lien.

NB : si vous souhaitez en apprendre beaucoup sur l’histoire de WordPress, je ne peux que vous inciter à lire cet article chez un autre hébergeur spécialisé de WordPress.

Bien choisir son thème pour WordPress

Bon çà se corse un petit peu …

Pour rappel, le thème regroupe tous les éléments qui gèrent les composants graphiques de votre site. Tout du moins, il devrait en être ainsi.

Sauf que certains thèmes sont vraiment très mal codés et notamment sur les aspects SEO et performances mais apporte aussi pas mal de plugins avec eux. Alors comment trouver le bon thème qui correspond parfaitement à votre envie et qui n’est pas codé trop avec les pieds ?

Par défaut, il y a toujours les thèmes gratuits

Attention danger !!!

Conseil n°1 : ne pas télécharger un thème gratuit n’importe où

Par défaut, l’installation vous propose quelques thèmes (Twenty Twenty livré avec la dernière mise à jour de WordPress). Le repository des thèmes WordPress en recense aussi pas mal (7542 à ce jour). Donc n’allez pas téléchargé un thème trouvé par hasard au détour d’un site. Chercher sur le répertoire de WordPress. Regardez les statistiques du thème, les avis, si il y a un support (gratuit de préférence), la compatibilité avec les versions de WP, si les mises à jour sont régulières, si il est compatible pour la traduction (WPML ou Polylang), si il se base sur un constructeur (Divi, WPBakery ex Visual Composer, Elementor), si il est dans votre thématique, si les visuels sont de qualité.

Quelques thèmes gratuits que je vous conseille :

  • OceanWp : compatible avec Elementor, ce thème propose des designs déjà existants bien faits et facilement adaptables.
  • ZerifLite : cela ne vous rappelle rien ? Le thème de ce site est ZerifLite.
  • Hestia / Neve : réalisé par ThemeIsle, ce sont deux thèmes robustes
  • ShopIsle : c’est un thème gratuit principalement pour l’e-commerce (et son plugin WooCommerce) basé sur Bootstrap (framework d’interface).
  • Magazine Lite : le thème Magazine est particulièrement adapté afin que votre blog devienne un média

Personnellement, je vous recommande un thème compatible avec Elementor (builder).

Attention le thème Astra vient d’être pénalisé par Automattic pour insertion de lien affilié dans leur thème en le supprimant pendant 5 semaines du repository.

Conseil n° 2 : créer un thème enfant

La création d’un thème enfant a comme principal intérêt de ne pas perdre d’éventuelles personnalisations effectuées sur votre site lors de la mise à jour du thème. Les mises à jour de thèmes (pour ceux qui embarquent des fonctionnalités évoluées et donc des scripts) sont impératives lorsque une faille de sécurité est détectée.

Techniquement, cela reste assez simple mais il vous faut avoir un accès au compte FTP de votre site web.

Il vous suffit pour cela de créer un répertoire dans le répertoire /wp-content/themes et d’y ajouter le répertoire du thème enfant. Dans ce répertoire (/wp-content/themes/nomduthemeenfant/), on devra trouver deux fichiers au démarrage : le fichier functions.php et le fichier styles.css. Le fichier styles.css contiendra les modifications de styles qui seront appliquées et qui écraseront le style dy thème parent et le fichier functions.php se chargera de faire fonctionner le thème parent. On peut ajouter des fonctions nouvelles ou écraser des fonctions existantes pour en modifier le comportement.

Vous trouverez ces 2 fichiers à télécharger : functions.php et styles.css

Attention à ce point :

  • pas d’espace avant le caractère : dans l’entête du fichier styles.css. (par exemple Theme Name: fonctionnera mais pas Theme Name :

Bonne nouvelle : il existe des plugins pour faire tout cela. Je préconise celui-ci qui est maintenu régulièrement :

Conseil n° 3 : trouver de jolis visuels pour illustrer votre blog

Des visuels sont livrés avec le thème. Si vous avez choisi le thème pour ces fonctionnalités plus que pour ces visuels, vous devez alors chercher de nouvelles images. Pour cela il faut aller consulter et choisir vos visuels dans les banques d’images libres de droits. C’est une étape souvent longue et fastidieuse. Attention à bien gérer les droits de ces images selon les plateformes où vous les prendrez. Lisez bien les conditions d’utilisation pour connaitre vos droits et obligations dans l’usage de ces contenus afin de respecter les droits d’auteur.

Je vous liste quelques unes des plateformes qui ne sont pas toutes utilisables avec des termes français dans leur moteur de recherche :

Il existe aussi des plateformes spécialisées dans les vidéos libres de droit :

Bien choisir ces plugin pour WordPress

La plupart des plugin que je liste ici sont en 2 versions : une gratuite et une premium qui ajoute des fonctionnalités.

Tout comme pour les thèmes, ne passez que par le répertoire des extensions du site WordPress.org (57145 à ce jour).

Les plugin pour la sécurité

Ne jamais oublier que si WordPress est le CMS le plus utilisé dans le monde, c’est celui aussi qui fait le plus l’objet d’attaques malveillantes. Donc il ne vous faudra pas transiger avec la sécurité de votre site WordPress (par exemple utilisez les mots de passe générés par l’outil par défaut).

  • Wordfence : se revendique comme le n°1. C’est en anglais. Assez technique mais assez poussé en version gratuite.
  • SecuPress : solution développé par des Français très actifs dans la communauté WPfr.
  • Sucuri : ce plugin est controversé car il pénalise la performance du site. En effet, il scanne votre site. Vous pouvez en savoir plus en testant votre site en suivant l’URL suivante : https://sitecheck.sucuri.net/
  • WPS Hide Login : développé par un hosteur spécialisé WP, ce plugin vous permet de changer l’URL de login à votre site web.
  • Duplicator / All in One WP migration : ces 2 outils vous permettent de dupliquer à l’envie votre WordPress sur un autre environnement (on parle de migraiton) ou de faire des sauvegardes. Vous pouvez lire un très bon comparatif chez La Webeuse.

Les plugin pour le SEO

  • Yoast SEO : c’est le plus connu des plugin SEO. Les mises à jour sont très fréquentes.
  • All in One SEO Pack : c’est le concurrent de Yoast. Vous trouverez certainement de la littérature sur le web qui compare ces 2 plugin.
  • WordPress SEO by Rank Math : c’est le challenger. Au moment où j’ai voulu le tester, il a fait l’objet d’une faille de sécurité importante mais l’équipe a réagi très rapidement. Ce qui est plutôt bon signe.

Je déconseille fortement, une fois que votre choix est fait, de changer de plugin sous peine de déstabiliser votre SEO. J’utilise très souvent Yoast pour mes clients.

Les plugin pour transformer WordPress

A la base, WordPress est un outil de gestion de contenu c’est à dire un outil de publication sur le web de contenu textuel ou graphique. Certains ont utilisé la modularité de WordPress pour créer des plugin qui transforment WordPress en site e-commerce ou forum.

  • Woocommerce : le plugin du e-commerce. L’éditeur de WordPress (Automattic) a racheté la société WooThemes, éditeur de la solution WooCommerce, en 2015.
  • bbPress : pour transformer son WordPress en forum.

Créer son site web avec WordPress : on se lance ?

En tant que facilitateur numérique, je vous propose une offre de services spéciale pour les solopreneurs qui démarrent ou les acteurs indépendants qui sont un peu effrayés par l’informatique. Cette offre permet de réaliser des sites comme celui des Vins de Niko qui est un indépendant (caviste ambulant) comme moi dans notre charmant village de Montferrier sur Lez près de Montpellier. Sinon vous n’avez qu’à cliquer sur l’image ci-dessous.

A très bientôt.

Créer son site web avec WordPress

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *