Projet E-commerce – Genèse

L’objectif de cette partie Blog du site Facilitateur e-commerce e-marketing Montpellier est de vous faire vivre une expérience : la naissance d’un site e-commerce. En effet, j’ai décidé de renouveler l’expérience de la création et de la réalisation d’un projet e-commerce. Je vais relater les étapes de la naissance de ce nouveau projet e-commerce en essayant de le rendre participatif et interactif. J’essaierai de fédérer une communauté au fur et à mesure pour m’aider à prendre les bonnes décisions ou carrément les soumettre à vote.

Mais avant toute chose, on peut se poser la question :

Pourquoi un nouveau projet e-commerce ?

Avant de parler de l’avenir, il est toujours bon de se pencher sur ce que l’on a fait. Voilà presque 6 ans maintenant que l’aventure Midi-Vin a été lancée : la première commande date du mois de février 2008. Le projet était dans un coin de ma tête lors de la création de ma société Easy-IT au mois de janvier 2006. Mais l’e-commerce en 2006 ce n’est déjà plus le début de l’aventure mais c’est tout de même un peu l’aventure. Pour preuve, voici quelques images prises dans la Wayback Machine :

Amazon

Projet e-commerce Amazon en 2006

Alapage

Projet e-commerce Alapage en 2006

FNAC

Projet e-commerce FNAC en 2006

Le portail qui cartonnait en 2005-2006 s’appelait LYCOS :

Projet e-commerce Portail LYCOS en 2006

Voici dans cet article de Generation-NT le résumé de l’année 2005 sur l’e-commerce : 7 milliards d’euros réalisés en 2005 après 4,8 milliards d’euros en 2004. Nous en sommes à 45 milliards d’euros en 2012. Les noms connus de l’e-commerce français : Fnac, Alapage, Vente-privee.com, Rue du Commerce, La Redoute, Houra, AuchanDirect, Ooshop. Certains sont encore là, d’autres ont déjà disparu.

Au démarrage du projet Midi-Vin, l’état d’esprit était le suivant : on fait et puis on verra comment cela se passe.

La réflexion e-marketing n’était pas aboutie : je suis de formation informatique et donc le projet informatique primait sur tous les autres aspects d’un projet e-commerce. J’ai été abreuvé par la lecture du maître de l’usabilité (Jakob Nielsen), par une année de blogging intense (de 2004 à 2005 avec comme lecture  : Seth Godin, les tribulations Loic Le Meur avec Typepad, Vinvin avant qu’il ne passe à la télé (Blogs à la manière de …)), des cours de e-marketing (IAE Montpellier et surtout Anne-Sophie Cases et Gilles N’Goala), des heures à lire sur le Web des sommes d’information (j’y reviendrai plus tard sur la question de comment organiser sa veille).

Et puis l’amour des vins de ma région Languedoc Roussillon m’a poussé à rendre existant le projet Midi-Vin. Une relation dans le monde du vin, des opportunités professionnelles et en février 2008, la première commande était passée sur le site Midi-Vin. Première erreur grossière que nous avons faites : les frais de port progressifs. Pendant les 2 premières années, plus vous commandiez, plus vous payez cher le transport. Un vrai boulet marketing. Le changement s’est effectué en septembre 2010 (mise en place des 3 forfaits) et l’effet a été immédiat. Depuis le site poursuit sa croissance régulière.

Stats Visites Midi-VinIl serait temps de passer à la V2 de Midi-Vin (mais cela demande des fonds propres à engager) mais je préfère développer un autre site e-commerce. Midi-Vin va continuer à vivre sa vie indépendamment de ce nouveau projet e-commerce. Le produit (vin) est un produit difficile pour de multiples raisons : son poids, produit vivant (malheureusement parfois on a de mauvaise surprise en ouvrant une bouteille), les expéditions complexes selon les saisons,  l’affect mis par les clients (certains, pas tous) sur un millésime, les livraisons (la logistique est la plaie du e-commerce). Plein de petites choses qui rendent l’e-commerce du vin complexe et difficilement rentable. Jetez un oeil sur les résultats des sociétés (pure players du e-commerce du vin) : très peu sont des affaires rentables.

Prochaine étape : l’étude de marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *