Amazon : test de la place de marché du vin

Place de marché Amazon

Test de la place de marché (marketplace) Amazon

Avec l’ouverture d’Amazon.fr comme place de marché pour les vins et spiritueux le 23 septembre 2015, j’ai décidé de franchir le pas pour Midi-Vin. J’ai été démarché par Amazon pour devenir vendeur sur leur place de marché (pdm ou marketplace in english) début juillet (le mail d’ouverture sur SellerCentral du compte date du 2/7/2015). Je vais lister les différentes péripéties vécues au cours de ces 3 mois et mon ressenti global actuel juste après le démarrage.

Conditions de participation au programme Vendeur sur Amazon

Voici les conditions qui m’ont été proposées lors du démarchage par Amazon :

  • Un forfait mensuel de 39 EUR HT offert pendant six mois à compter de l’ouverture du compte
  • Une commission sur les ventes (sur le prix TTC + frais de port) :
    • 7% HT sur les produits électroniques et le Gros Electroménager
    • 10,44% HT sur les livres, CD, DVD/Blue Ray, les logiciels et les jeux vidéo
    • 12% sur la Sono et les Instruments de musique
    • 20% HT sur les bijoux
    • 15% HT sur toutes les autres catégories (pour le vin c’est bien 15%)
  • Pas d’engagement dans la durée
  • Accompagnement par un chargé de compte pendant une année calendaire
  • Création de vos pages produits gratuitement avant votre lancement
  • Suivi commercial et technique
  • Pas de frais de résiliation
  • Aucun frais de mise en vente
  • Nombre illimité de références

Ouverture du compte Vendeur sur Amazon

Si j’ai un conseil à vous donner sur ce point, c’est armez vous de patience et de zenitude. En effet, Amazon se montre très pointilleux (euphémisme) sur toutes les pièces justificatives à fournir pour afin obtenir le graal. Et ce sera encore plus compliqué si votre forme juridique d’entreprise est un peu complexe. Je dois reconnaître que la vente de Midi-Vin à une SAAS à compliquer pas mal les choses. Voici la liste des pièces à fournir :

  • pièce d’identité recto-verso des associés de la société et de la personne en charge du compte
  • justificatif de domicile des associés de la société et de la personne en charge du compte
  • KBIS de moins de 3 mois de la société
  • Statuts de la société paraphés et signés
  • RIB authentifié (une copie d’un RIB tiré d’un carnet de chèque n’est pas recevable)
  • Une autorisation signée par les associés pour la délégation de la gestion du compte à un tiers

Lors de la saisie des informations (et oui, les documents scannés doivent être ressaisis dans divers formulaires), il faut faire très attention aux prénoms des personnes. Les 3 prénoms (comme il est usage en France) doivent être saisis et dans le même ordre que celui indiqué sur les pièces digitales.

Tout ceci pour dire, qu’Amazon est plus que regardant sur l’ouverture d’un compte Vendeur et que le comportement relève presque de la paranoïa. Ce qui fait grandement défaut dans la procédure, c’est que vous ne savez pas pourquoi votre dossier est rejeté : on vous demande simplement de charger des documents électroniques qui soient copie conforme des éléments que vous avez saisi dans les formulaires. Gare aux étourdis !

J’ai obtenu le feu vert la veille de l’ouverture au public soit le 22 septembre presque 3 mois après le démarrage de la procédure.

Chargement du catalogue sur Amazon

Là aussi, vous allez voir que ce n’est pas très simple. Déjà, la plateforme Seller Central n’était pas prête à accueillir les produits Vins & Spiritueux lors de la prise de contact. En effet, l’arborescence avec les nomenclatures n’existait pas. Je pensais pouvoir fournir un flux (j’en ai un déjà tout prêt pour Google Shopping) à quelques adaptations prêts. Que nenni ! Impossible de savoir les éléments manquants dans le flux et pourquoi il n’était pas intégrable en l’état. Je me suis rabattu alors pour un fichier plat EXCEL. Il a fallu au moins 3 ou 4 échanges de mail pour obtenir un fichier que je pouvais ouvrir et consulter. Et là surprise, il faut obligatoirement des codes EAN pour tous mes produits. Me voici alors en train d’acheter en urgence 500 codes EAN via E-Bay pour la modique somme de 6.17 euros. Premier fichier envoyé encodé en UTF-8 et signalé à mon interlocutrice : chargé mais pas encodé. Dans le back-office Seller Central, Amazon liste pour chaque produit que vous vendez les frais qui vous seront prélevés : mauvaise surprise car les frais s’élèvent bien au dessus de 15% HT annoncé. Signalé à mon interlocutrice Amazon qui me dit que j’ai oublié de saisir mon numéro de TVA dans un des fameux formulaires précédents. Après contrôle, j’attends toujours à ce jour une explication. Troisième gros problème : les frais de livraison. La place de marché Amazon est extrêmement rudimentaire pour le calcul des frais de livraison. 2 possibilités : par éventail de prix ou par article / poids. Autant dire que mettre en place trois forfaits comme actuellement sur Midi-Vin est impossible. Autres impossibilités : faire du franco de port à partir d’un certain montant, minimum de commande (en nombre d’articles ou en montant). Un véritable point faible de la place de marché Amazon. La seule solution qui m’a été proposé est de créer des lots (de 1 / 3 / 6  / 12 bouteilles du même vin) et de gérer spécifiquement les frais de port pour chacun des lots. Ce qui est en totale contradiction avec la philosophie de Midi-Vin qui est : le vin que vous souhaitez dans la quantité que vous voulez. Devant le manque de possibilité, j’ai décidé de faire un forfait global à 15 euros par commande.

Un autre gros défaut est que si vous ne fournissez pas un flux, la mise à jour de votre catalogue en masse ne se fait qu’une fois par mois. Donc autant dire que vous gérez à la main via Seller Central votre catalogue. Lourd et compliqué.

Un énorme défaut de la place de marché Amazon

Alors là je me suis senti un peu stupide sur le coup de ne pas avoir posé la question avant : en effet, en tant que vendeur, vous ne serez jamais le propriétaire de l’email de vos clients. Autant dire qu’il est impossible pour vous de travailler en fidélisation vos clients chèrement acquis sur la place de marché Amazon. Voilà qui va faire grimper votre TCA (total cost of acquisition) !

Quelques informations supplémentaires

Statistiques de fréquentation : Seller Central met à disposition des vendeurs un certain nombre de statistiques. Mon historique n’est pas assez important pour porter un jugement définitif mais on peut dire que la fréquentation fait le yoyo : entre 2 et 50 sessions / jour. Il semble que la boutique Midi-Vin ne soit pas toujours online du fait du paramétrage (). Pas de quoi enthousiasmer la fibre mercantile du e-commerçant que je suis …

Les solutions Amazon (Expédié par Amazon / Produits sponsorisés) : comme tout géant de l’Internet, Amazon vous propose ses solutions pour optimiser votre e-business.

Mon bilan de la place de marché Amazon

Mon expérience sur Amazon ne fait que commencer mais la première impression est assez négative. Manque de souplesse de la plateforme pour le paramétrage, commission rédhibitoire, pas de cession de propriété du client : voilà tous les éléments négatifs que j’ai constaté dans un premier temps. Je constate simplement un manque de préparation de la plateforme Amazon à la vente du vin en ligne. Je suis allé voir la catégorie Vins sur Amazon.com : le marché de la consommation du vin américain se prête parfaitement à la structure Amazon. Mise en avant des cépages, vin de négociant très packagé (le Best Seller de Amazon.com : http://www.onehopewine.com), des lots, des cuvées spéciales (voir image ci-dessous la cuvée spéciale pour la lutte contre le cancer du sein -> attention çà pique les yeux).

Amazon marketplace du vin

One thought on “Amazon : test de la place de marché du vin

  • Merci pour toutes ces précisions très utiles.
    J’avais lu l’article sur Vitisphère et je suis venu ici pour découvrir votre expérience.
    Bref, je ne vais pas m’attaquer à Amazon vu la lourdeur de la tâche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *