Audit SEO site web : éléments on-page

Quels sont les éléments qui sont analysés lors d’un audit SEO de site web ?

Un audit SEO de site web ou audit de référencement naturel est une prestation exécutée par le facilitateur e-commerce. Il se base sur l’usage d’outils (crawlers) qui fournissent un ensemble pertinent de données. L’analyse de ces données permet de déterminer un plan d’action dans le but de faire progresser le positionnement du site audité dans les pages de résultat de recherche (SERP).

C’est le premier article d’une série qui va se pencher sur les différents volets de cette prestation. Pour commencer, nous allons étudier les éléments on-page.

Audit SEO de site web - Facilitateur e-commerce

Les éléments on-page audités

Selon les directives de Google (la priorité est donné à Google car c’est une spécificité française qui positionne Google comme le moteur de recherche principal avec plus de 95% de parts de marché), toutes les pages de votre site web doivent être optimisées pour lui fournir les meilleures informations afin de l’aider à remplir au mieux sa tâche du questionnement par les internautes.

Donc les premiers éléments à analyser sont les contenus de chaque page. 5 éléments seront présentés :

  1. la balise méta Title
  2. la balise méta Description
  3. la hiérarchie des balises Header de type Hx (x variant de 1 à 6)
  4. le contenu textuel principal
  5. la perception

Seul le premier élément a un effet direct sur le référencement. Les autres ont des effets induits sur le référencement. Je vais essayer de détailler les éléments essentiels qui entrent dans la composition d’un audit SEO de site web.

Audit SEO de site web - Facilitateur e-commerce

  1. La balise méta Title est le contenu textuel qui s’affiche dans les onglets dans vos navigateurs et dans les pages de résultat Google (en violet sur l’image ci-dessus). C’est un indicateur fort pour Google de la sémantique de la page. Le contenu de la balise méta Title ne doit pas dépasser 80 caractères (sous peine de voir apparaitre des pointillés) et il est préférable qu’il fasse au maximum 70 caractères de long. Attention : sur certains CMS e-commerce (Prestashop par exemple), un paramétrage permet d’ajouter ou non le nom du site à la fin de toutes les balises Title. Donc il n’est pas forcément nécessaire de le reprendre dans le contenu. Il faut éviter les doublons (informations accessibles sous Google Search Console), la répétition des mêmes mots et limiter l’usage des stop-words.
  2. La balise méta Description est le contenu textuel qui s’affiche aussi dans les pages de résultat (en gris dans l’image ci-dessus). Cette balise n’est pas prise en compte par Google pour le référencement mais un des critères pris en compte par Google est le CTR (click through rate) ou taux de clic. Le CTR est le rapport entre le nombre de fois où un internaute a cliqué sur votre lien sur le nombre de fois où votre lien a été affiché dans les SERP. Plus ce CTR est élevé et plus ce signal est fort pour Google sur la pertinence de votre page par rapport à la recherche. Le contenu de la balise méta Description doit faire au minimum 90 caractères et il est préférable qu’il fasse au maximum 160 caractères de long. Ce contenu doit être rédigé avec l’idée simple d’informer l’internaute sur les éléments de contenu qu’il va trouver sur votre page.
  3. Les balises Header sont insérés dans le code HTML de vos pages : elles sont là pour indiquer la hiérarchisation des informations dans la page. Il est recommandé d’avoir un unique balise H1 et d’utiliser les balises Header dans un ordre respectant la hiérarchie de vos contenus. Par exemple, on essaye de ne pas mettre en avant un contenu avec la balise H6 si ce contenu est plus important que le contenu de la balise H3. Il n’est pas nécessaire d’utiliser toutes les balises Header dans vos pages et il est déconseillé d’avoir des sauts entre les headers : un header Hn doit être suivi par un H(n+1). Le contenu dans la balise Hn doit suivre les mêmes règles que la balise méta Title. Lors du choix de votre template, il est vraiment impératif de vous assurer du respect de cette hiérarchie sous peine d’aller modifier votre template.
  4. Le contenu principal est le contenu à destination des internautes. Sur un blog, ce sont le contenu des posts qui va être la base du contenu. Sur un site e-commerce, la fiche produit est la page pivot dont le contenu doit être audité. Le contenu est à destination des internautes et non des robots crawlers. Donc il doit être rédigé dans un style clair avec des paragraphes courts et concis, permettant au lecteur de trouver rapidement l’information recherchée (en relation avec sa recherche sur Google), l’information importante étant placé plutôt au début du texte.
  5. La perception est une notion qu’utilise de plus en plus d’outil d’aide à l’optimisation du SEO. Elle se détermine par une analyse sémantique (lexies – méta-mot – corpus) du texte et du contenu du balisage HTML permettant de déterminer (chaque outil peut avoir sa règle de calcul) la force sémantique du contenu. Si vous utilisez des CMS comme WordPress, il existe des plugins de qualité (dont je réserve l’usage à mes clients) qui vous permettent d’utiliser cette notion afin d’améliorer votre référencement.

Voici quelques uns des éléments que vous retrouverez dans un rapport d’audit SEO de site web du facilitateur e-commerce. Toutes ces notions (et bien d’autres encore) sont maîtrisées par le facilitateur informatique et vous permettront d’obtenir des pistes pour positionner au mieux votre site web dans les résultats des pages de recherche.

Et si vous souhaitez en savoir plus sur le rapport d’audit SEO de site web, vous pouvez aussi lire notre article sur l’audit de site e-commerce selon la méthode flash et n’hésitez pas contacter le facilitateur e-commerce.

PS : la rédaction de cet article m’a permis de voir que je ne respectais pas certaines règles (merci le plugin Yoast) sur ce site : un comble …

One thought on “Audit SEO site web : éléments on-page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *